Greifswald : atteindre la neutralité carbone grâce à la chaleur renouvelable

Ville / Stadt
Greifswald
Thème(s) / Themen
Transition énergétique
Image / Bild
Europakarte im Format weiße Punkte mit der Lage von Greifswald in Rot.
Image principale / Bild
AKU
mar 17/10/2023 - 09:47
Image / Bild
Vue aérienne par drone de Greifswald et son église.
Légende
La ville de Greifswald vue d'en haut. I Crédit photo : Till Junker
Accroche / Aufhänger
Comment réussir la transition vers une chaleur neutre en carbone d’ici 2035 ? Greifswald a installé l'une des plus grandes centrales solaires thermiques d'Allemagne pour passer à la chaleur renouvelable. Chaque quartier doit identifier les opportunités d’économies d’énergie et de chaleur.
Habitants
59 691 (2022)
Région
Mecklembourg-Poméranie Occidentale
Objectifs
Neutralité carbone d’ici 2035 ; décarbonation du réseau de chaleur urbain ; rénovation énergétique à l’échelle du quartier
Contenu / Inhalt
Titre / Titel

Ce qui distingue Greifswald

Texte d'introduction / Einleitungstext

Plus des deux tiers des foyers de Greifswald sont raccordés au réseau de chaleur urbain, long de 95 kilomètres. À ce jour, ce réseau de chaleur couvre trois quarts des besoins thermiques du territoire. La transition du réseau vers une alimentation en énergie renouvelable constitue donc un levier majeur pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2035. Jusqu’à présent, une large partie de la chaleur reste produite par une centrale en cogénération alimentée en énergies fossiles. Dans un plan climat élaboré en 2015, la ville a dessiné un scénario concret dans lequel la chaleur urbaine produite en régie municipale atteindrait la neutralité climatique.

En 2022, la régie municipale de production et de distribution d’énergie a posé une première pierre significative pour accomplir la stratégie de décarbonation en inaugurant la plus grande installation solaire thermique d'Allemagne. S'étendant sur 4 hectares, cette installation génère près de 8 GWh d'énergie par an, couvrant ainsi plus de 3 % des besoins annuels en chaleur. Des infrastructures d’énergies renouvelables supplémentaires sont prévues pour renforcer l’alimentation du réseau de chaleur. Un nouveau réservoir thermique d’environ 6 000 m3 sera ajouté aux capacités existantes, permettant le stockage de la chaleur produite en été pour une utilisation ultérieure pendant les saisons plus froides. La régie municipale de production d’énergie installe également une pompe à chaleur de grande puissance. De plus, une installation de conversion de l'électricité en chaleur est déjà opérationnelle, permettant l'injection de surplus d'énergie éolienne dans le réseau de chaleur. Depuis 2021, une centrale de cogénération est alimentée au biométhane ; en 2024, cela concernera une centrale supplémentaire.

Rénovation urbaine énergétique

Réussir la transition thermique impose aussi de réduire les besoins en chaleur. Dans cette optique, la ville de Greifswald a élaboré une stratégie énergétique globale pour les grands ensembles d’immeubles d’habitation du quartier Ostseeviertel-Ryckseite. La planification énergétique vise à accélérer la rénovation énergétique du bâti en coopération avec la régie municipale de production d’énergie et les bailleurs. Ensemble, ces partenaires identifient les potentiels d’économie d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre liés au parc immobilier. Les questions de production d’énergie renouvelable, de végétalisation et de mobilités durables sont aussi abordées. Cette démarche de planification et les travaux de rénovation qui en résultent bénéficient du soutien financier d’un programme de la Banque publique d’investissement fédérale KfW.

Accordéons
Titre / Titel

En savoir plus sur Greifswald

Accordéons
Titre
Contexte économique
Description / beschreibung

Le plus grand employeur de la ville est l’université de Greifswald et sa faculté de médecine. Grâce à l’université et aux activités de nombreuses entreprises et structures du domaine de la recherche, la ville hanséatique s’est imposée comme un pôle majeur dans la région en matière de nouvelles technologies et de recherche, principalement dans les domaines de la médecine, de la physique des plasmas et de la recherche marine.

Titre
Contexte politique
Description / beschreibung

En juin 2022, l'assemblée législative de Greifswald a établi un objectif de neutralité carbone pour la ville d'ici 2035. La majorité des parlementaires se montre préoccupée par les questions de changement climatique et de développement durable. Dr. Stefan Fassbinder, membre du parti écologiste Bündnis 90/Die Grünen, est maire de Greifswald depuis 2015.

Titre
Chronologie
Description / beschreibung

1958 : Entrée en service de la première centrale thermique. Agrandissement successif du réseau de chaleur urbain et construction de nouvelles centrales au cours des décennies suivantes

Décembre 2015 : Le plan Climat pour le secteur de la chaleur urbaine dessine la voie vers une décarbonation du réseau de chaleur urbain

Septembre 2017 : Élaboration du « Plan 100 % Protection du Climat » (Masterplan 100 % Klimaschutz), qui contient des mesures concrètes pour atteindre la neutralité climatique à l’horizon 2050

Juin 2022 : Le Parlement de Greifswald fixe l’objectif municipal de neutralité climatique à l’horizon 2035. Le Masterplan doit être adapté en conséquence

Juin 2022 : Entrée en service de l’installation solaire thermique Helmshäger Berg – la plus grande d’Allemagne à cette date

Titre / Titel

En savoir plus sur les approches mise en œuvre à l'échelle du quartier dans d'autres villes

Titre de la galerie / Galerietitel

Greifswald en images

Images / Bilder
Image / Bild
La plus grande centrale solaire thermique d'Allemagne
Greifswald Solarthermieanlage
Légende
En service depuis 2022, cette centrale solaire thermique est la plus grande d'Allemagne à ce jour. | Crédit photo : Stadtwerke Greifswald
Image / Bild
Lotissement en préfabriqué à Greifswald
Plattenbausiedlung Ostseeviertel-Ryckseite FR
Légende
La ville élabore un concept de quartier énergétique intégré pour le quartier Ostseeviertel-Ryckseite. | Crédit photo : Thomas Spinrath - Forum pour l'avenir franco-allemand